Notre projet avance tranquillement mais résolument…

Compte rendu de Renée, notre vice-présidente, qui était sur Bangui pendant 3 semaines de fin juin à mi-juillet:

Je passerai sur le retour homérique à Bangui, pour cause de grèves dans les aéroports français, fourbus et sans nos valises…

Nous sommes le 25 juin et je peux constater qu’entre l’aéroport de M’Poko et le Centre Ville les voies redeviennent animées. La présence de gendarmes et de soldats (africains de la Misca , français et européens de Eurofor)  y est constante.

Les rues du Centre , près du P.K.0, sont complètement défoncées par des travaux d’assainissement et la circulation carrément ubuesque. Mais les petits commerces squattent à nouveau les bouts de trottoirs laissés libres.

Sitôt arrivée à N’Garagba, je vais rendre visite à notre « foyer » actuellement occupé par Katissa, ancienne nounou de Sandrine Le Droff, et sa fille Nazira.

Img 1550

Malheureusement  je dois constater que certains travaux sont bien nécessaires :

Portes avec serrures cassées et sans clés… Prises électriques cassées  ou non alimentées, et éclairage défectueux. La propriétaire a pris en charge ces remises en état.

Je m’attelle rapidement aux demandes d’abonnement pour l’eau (Sodeca) et l’électricité( Enerca).

Je m’attaque ensuite au mobilier :

  • Un petit ensemble salon en bois rouge : table basse et 4 petits fauteuils.
  • Un duo « lits superposés ».  Dure négociation avec le menuisier  et inévitables problèmes : retard dans la réalisation et pas de véhicule pour les livrer. A l’arrivée, la hauteur demandée n’était pas tout à fait respectée ( sans doute pour lésiner sur le bois devenu cher) et le ponçage très loin d’être parfait….  Quelques jours furent nécessaires pour pallier ces inconvénients et enfin obtenir des lits bien poncés, vernis et dotés de matelas en mousse.
  • Enfin, une grande table pour prendre les repas (2.20 m x 0.80 m : 4 personnes de chaque côté sur des bancs et la directrice au bout). Cette fois-ci, pas d’âpres négociations, la main d’œuvre a été offerte par le service des Voies Navigables dont mon compagnon  Jean Luc MUNIGLIA est Administrateur.
  • Merci à 2 amis qui, avertis par un petit message de Jean Luc aux membres de l’UFE Bangui, ont offert des meubles : Régine pour une commode et Yannis pour une gazinière, un lit avec moustiquaire (pour Katissa) et un petit bureau.
  • Img 1519
  • Img 1545
  • Img 1534
  • Img 1530

Je décide de conserver le gardien Hubert  jusqu’au 15 Juillet. En effet, à la demande de Katissa, il prendra ses congés du 16 Juillet jusqu’à mon retour le 2 Septembre.

Avant toute installation de nos orphelines, je tiens à procéder aux diverses formalités de déclaration auprès des deux Ministères concernés : Affaires Sociales et Plan. (pour le Ministère du Territoire, c’est déjà fait et nous avons le document dûment signé) 

J’ai pu, grâce à mon ami le magistrat Arsène M. , accéder rapidement aux bons interlocuteurs, que j’ai rencontrés et qui m’ont donné la marche à suivre et les dossiers  à envoyer, que je réalise actuellement.

Dans le cadre de nos actions caritatives du Rotary, j’ai rencontré une femme formidable devenue pour moi  une amie: Béatrice EPAYE.

Présidente de l’Association « La Voix du Cœur » qui s’occupe à Bangui des orphelins et des enfants de la rue, Ancienne Ministre et Femme politique respectée. Elle m’a donné de précieux conseils et apprécie notre projet.

Rappelons que notre Association a reçu le soutien de la Fondation Air France. Un dossier de demande de subvention a été déposé auprès des services de l’Ambassade de France à Bangui, qui soutient les projets impliquant de la formation.

La rentrée  scolaire se fera aux alentours du 15 Octobre. Dès mon arrivée le 3 Septembre, ma priorité sera le choix de nos futures pensionnaires. J’ai déjà pris contact avec Sœur Monique, Directrice du Groupe scolaire St Charles, ainsi qu’avec la Directrice du Lycée Pie XII, dans le quartier de N’Garagba,  où seront scolarisées les filles.

Rappelons que notre foyer sera un « lieu d’hébergement familial », un peu comme les Villages SOS, avec une Directrice chargée surtout de l’intendance et un Directeur qui assumera la gestion locale de notre projet et suivra les avancées scolaires.

Img 1547

Sur cette photo Nazira devant la maison

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site