Blog

Notre projet avance tranquillement mais résolument…

Compte rendu de Renée, notre vice-présidente, qui était sur Bangui pendant 3 semaines de fin juin à mi-juillet:

Je passerai sur le retour homérique à Bangui, pour cause de grèves dans les aéroports français, fourbus et sans nos valises…

Nous sommes le 25 juin et je peux constater qu’entre l’aéroport de M’Poko et le Centre Ville les voies redeviennent animées. La présence de gendarmes et de soldats (africains de la Misca , français et européens de Eurofor)  y est constante.

Les rues du Centre , près du P.K.0, sont complètement défoncées par des travaux d’assainissement et la circulation carrément ubuesque. Mais les petits commerces squattent à nouveau les bouts de trottoirs laissés libres.

Sitôt arrivée à N’Garagba, je vais rendre visite à notre « foyer » actuellement occupé par Katissa, ancienne nounou de Sandrine Le Droff, et sa fille Nazira.

Img 1550

Malheureusement  je dois constater que certains travaux sont bien nécessaires :

Portes avec serrures cassées et sans clés… Prises électriques cassées  ou non alimentées, et éclairage défectueux. La propriétaire a pris en charge ces remises en état.

Je m’attelle rapidement aux demandes d’abonnement pour l’eau (Sodeca) et l’électricité( Enerca).

Je m’attaque ensuite au mobilier :

  • Un petit ensemble salon en bois rouge : table basse et 4 petits fauteuils.
  • Un duo « lits superposés ».  Dure négociation avec le menuisier  et inévitables problèmes : retard dans la réalisation et pas de véhicule pour les livrer. A l’arrivée, la hauteur demandée n’était pas tout à fait respectée ( sans doute pour lésiner sur le bois devenu cher) et le ponçage très loin d’être parfait….  Quelques jours furent nécessaires pour pallier ces inconvénients et enfin obtenir des lits bien poncés, vernis et dotés de matelas en mousse.
  • Enfin, une grande table pour prendre les repas (2.20 m x 0.80 m : 4 personnes de chaque côté sur des bancs et la directrice au bout). Cette fois-ci, pas d’âpres négociations, la main d’œuvre a été offerte par le service des Voies Navigables dont mon compagnon  Jean Luc MUNIGLIA est Administrateur.
  • Merci à 2 amis qui, avertis par un petit message de Jean Luc aux membres de l’UFE Bangui, ont offert des meubles : Régine pour une commode et Yannis pour une gazinière, un lit avec moustiquaire (pour Katissa) et un petit bureau.
  • Img 1519
  • Img 1545
  • Img 1534
  • Img 1530

Je décide de conserver le gardien Hubert  jusqu’au 15 Juillet. En effet, à la demande de Katissa, il prendra ses congés du 16 Juillet jusqu’à mon retour le 2 Septembre.

Avant toute installation de nos orphelines, je tiens à procéder aux diverses formalités de déclaration auprès des deux Ministères concernés : Affaires Sociales et Plan. (pour le Ministère du Territoire, c’est déjà fait et nous avons le document dûment signé) 

J’ai pu, grâce à mon ami le magistrat Arsène M. , accéder rapidement aux bons interlocuteurs, que j’ai rencontrés et qui m’ont donné la marche à suivre et les dossiers  à envoyer, que je réalise actuellement.

Dans le cadre de nos actions caritatives du Rotary, j’ai rencontré une femme formidable devenue pour moi  une amie: Béatrice EPAYE.

Présidente de l’Association « La Voix du Cœur » qui s’occupe à Bangui des orphelins et des enfants de la rue, Ancienne Ministre et Femme politique respectée. Elle m’a donné de précieux conseils et apprécie notre projet.

Rappelons que notre Association a reçu le soutien de la Fondation Air France. Un dossier de demande de subvention a été déposé auprès des services de l’Ambassade de France à Bangui, qui soutient les projets impliquant de la formation.

La rentrée  scolaire se fera aux alentours du 15 Octobre. Dès mon arrivée le 3 Septembre, ma priorité sera le choix de nos futures pensionnaires. J’ai déjà pris contact avec Sœur Monique, Directrice du Groupe scolaire St Charles, ainsi qu’avec la Directrice du Lycée Pie XII, dans le quartier de N’Garagba,  où seront scolarisées les filles.

Rappelons que notre foyer sera un « lieu d’hébergement familial », un peu comme les Villages SOS, avec une Directrice chargée surtout de l’intendance et un Directeur qui assumera la gestion locale de notre projet et suivra les avancées scolaires.

Img 1547

Sur cette photo Nazira devant la maison

 

 

 

 

Fondation Air France

Un grand bonheur pour notre Association: 

La Fondation Air France, auprès de qui nous avions déposé, et défendu lors d'un entretien au siège social à Roissy, un dossier de demande de subvention, nous fait confiance et vient de nous faire savoir qu'elle nous accordait son soutien.

Un grand merci à cette Fondation qui, depuis 1992 aide de nombreuses initiatives en faveur des enfants et des plus fragiles, plus particulièrement dans deux domaines : l'éducation et la formation.

Elle collabore avec tous ceux dont les projets reflètent cette ambition : améliorer la vie des enfants et des jeunes en difficulté, et leur apporter des solutions pour les aider à affronter le grand voyage de la vie. 
  Leur soutien et le vôtre va nous permettre de continuer notre projet, encore mieux.
  Renée, notre vice-présidente, est actuellement à Bangui, et s'occupe de faire le nécessaire, tant sur le plan matériel que légal pour la mise en place de notre structure, ce qui prend toujours du temps...
Des parrainages vont pouvoir être proposés.  
Bientôt des nouvelles,

Nouvelle vente de créations exceptionnelles au bénéfice de notre association

Nouvelle vente de créations exceptionnelles au bénéfice de notre association :
Nous tenons en premier lieu à remercier « Mademoiselle d'ange » qui a créé ce modèle « étiquette » pour notre association et à partir de tissus Wax. Le Wax, tout un symbole en Afrique!
Chaque collier est une pièce unique, voir photos.
Le tarif du collier est de 39€, frais de port inclus.
La totalité des bénéfices iront à notre association afin d'aider au mieux les jeunes filles orphelines de Bangui....
Pour toute commande, merci de nous contacter en direct.
Singuila mingui pour votre aide si précieuse.
N'hésitez pas à visiter la page de https://www.facebook.com/Melle.dAnge ses créations sont magnifiques...

Photo 3Photo 1Photo 2

Des nouvelles de notre maison à Bangui

Notre Association a enfin un logis à Bangui... La propriétaire de la maison nous a remis les clés la semaine dernière. Elle est située dans le quartier N'garagba, plutôt calme, et à 100 mètres de chez Renée.
Katissa, ancienne nounou de Sandrine, l'occupe et, telle une fourmi industrieuse, lui refait une beauté intérieure. Sébastien, le jardinier de Renée, s'occupe de l'extérieur.
Dès l'arrivée de Renée à Bangui, dans 3 semaines, elle s'occupera de l'aménagement: le mobilier, le linge et le matériel de cuisine...
Nous avançons à petits pas, mais sûrement.
Nous allons également, et surtout, s'occuper des futures occupantes: 8 orphelines qui seront hébergées et scolarisées dès la rentrée prochaine en octobre.
Et là, il faudra donner tout votre coeur... et un peu d'argent.
Il est important de mobiliser les Parrainages/marrainages car, outre la question financière, il serait bon que ces jeunes filles se sachent épaulées pour donner le meilleur d'elles-mêmes. Nous avons établi un budget: une participation de 50 euros par mois et par jeune fille permettra de couvrir une part importante des dépenses. L'association "Fil d'Espoir sur l'Oubangui" utilise la quasi totalité des dons pour le but qu'elle s'est fixée, car nos frais de fonctionnement sont minimes (environ 2%). Chaque jeune fille pourra bénéficier d'un parrain et une marraine, soit 25€ de parrainage chacun par mois.
A part cela, l'atmosphère de ces derniers jours à Bangui a connu quelques échauffourées dans la zone du P.K.5. Pourtant un calme relatif s'était installé. Espérons que ces escarmouches vont rester sans suites.
Renée fera un petit compte-rendu de la situation dès son retour à Bangui dans 3 semaines.
Nous vous remercions de nouveau pour votre soutien.
Singuila Mingui
Jardin et paillotte
Photo de la paillote

Vente protèges carnets de santé par nenOI

Un très grand merci à nenOI pour sa gentillesse, son soutien. Nous sommes très touchés par sa générosité.
nenOI a confectionné de magnifiques protèges carnets de santé pour notre association. A la place du pansement elle y a mis un cœur...tout un symbole!
Ces protèges carnets de santé sont en vente à 15€ l'un (hors frais de port).
Bénéfices pour notre association " Fil d'Espoir sur l'Oubangui " afin de nous aider à continuer notre projet et venir en aide aux jeunes filles orphelines de Bangui.
Pour toute commande, merci de nous contacter en message privé.
Nous vous remercions pour votre aide.
Singuila Mingui (merci beaucoup)!
Sandrine
Pour en savoir plus sur nenOI, un petit tour sur son blog:
http://blog.nenoi.com/2014/05/15/des-proteges-carnets-de-sante-pour-les-jeunes-filles-de-la-centrafrique/
ou sa page facebook: https://www.facebook.com/nenoilapage

Photos des différents protèges carnets de santé

20140515 10485720140515 105004 320140515 10500420140515 104950 220140515 10495020140515 105014 1

Rapport de Renée, mission à Bangui en Mai

De retour à Marseille, avec dans mes bagages de jolis objets en tissu africain réalisés par Louis, mon fidèle couturier : sacs à dos, sets de table avec serviettes assorties… qui s’ajouteront à ceux déjà entreposés chez Sandrine pour notre prochaine vente. Malheureusement avec aussi une belle crise de paludisme qui me donne un teint de citron et une fatigue qui me rend aussi active qu’une larve.


Mais j’espère être bien rétablie pour mon entretien de Mercredi prochain avec la Fondation Air France auprès de qui nous avons déposé un dossier de subvention. Un grand merci à  François CHENEL, Chef d’escale Air France à Bangui, qui a de lui-même initié le processus en notre nom.

Là-bas, c’est un calme relatif. La vie en centre-ville  est redevenue quasiment normale. Les commerces sont ouverts et les petites marchandes de légumes ont à nouveau investi les trottoirs, même si des travaux sont en cours un peu partout dans les rues, qui rendent la circulation très difficile. Comme d’habitude, tout est fait dans une certaine pagaille…Par contre, pour ceux qui connaissent Bangui, le P.K. 5 est complètement dévasté : boutiques réduites à des murs noircis, amas de tôles, de bois, allées totalement désertes… une vision d’apocalypse. J’ai pu prendre quelques photos à la sauvette, le quartier n’étant pas encore très sûr.

Pk5 1Pk5 5

Pk5 3

Pk5 4

Quelques photos de PK5

On peut à nouveau dîner dehors, chez des amis ou au resto (ce qui ne m’était pas arrivé depuis plus d’un an) à condition de rentrer avant 23 heures. Il est même question de supprimer le couvre-feu.

Le nombre d’ONG devient impressionnant, qui semblent œuvrer surtout pour les camps de déplacés. Certaines se risquent en province et j’admire leur courage. Néanmoins, j’ai pu constater que d’autres, à Bangui, étaient très mal organisées et cela me rends triste de voir ces fonds mal dépensés ou répartis sans vraie connaissance du terrain. Il y a dans les orphelinats de Bangui des gosses malnutris ou malades, mais rien de prévu pour eux, du moins pour le moment. Espérons qu’ils tiendront le coup…

Cette abondance d’aide pour les camps fait d’ailleurs perdurer ceux-ci : les gens hésitent à rentrer chez eux, non seulement par peur d’être attaqués (ce qui devient plus rare), mais aussi et surtout parce que ces camps leur fournissent nourriture, eau potable et soins gratuits. Certains, que nous avons rencontrés, y trouvent leur compte.

Avec l’aide de Katissa, nous avons trouvé une maison. Toujours dans le quartier N’garagba, elle est plus petite que la précédente, mais plus confortable, avec moins de travaux. De plus elle a l’avantage d’être clôturée, sur la route de la Corniche, à 100 mètres de chez moi . Je suis en négociation avec la propriétaire que je dois théoriquement rencontrer à Paris cette semaine. Si nous nous mettons d’accord, je vous communiquerai son nom

.Jardin et paillotte

Le jardin avec paillote

Cuisine copie

La cuisine

Terrasse entree

L'entrée

Grâce à l’Association, nous avons pu apporter à l’Orphelinat St Charles (sœurs  oblates) de quoi procurer aux enfants un vrai déjeuner de Pâques avec poisson riz et tomates.

Nous avons aussi participé à la fabrication d’une dalle de fermeture d’un puisard situé en plein milieu de leur cour.

Le 1

Le puisard

 

Sans compter une distribution de tee-shirts de sport aux couleurs d’équipes européennes.

Mon petit prefere dieubenit

Renée et Dieubénit à St Charles

Salomon

Le Petit Salomon, également à St Charles

J’ai également pris contact avec Jean Yves  GAUTIER- BRET, (proche de Karine, fondatrice de l’Association « Les oubliés de Bangui ») avec qui nous avons fait du bon travail pour cet orphelinat. Je vous en dirai plus ultérieurement.

Voilà, nous avons fait beaucoup avec peu de dépenses, afin de financer la maison et son aménagement dans les meilleures conditions.

Nouvelles de Bangui 02 Mars 2014

Bonjour à toutes et à tous, voici le compte rendu de Renée, notre vice-présidente, qui revient tout juste d'un séjour de 3 semaines à Bangui. Tout d'abord des nouvelles de Bangui, de nos actions, et de l'avancée de notre projet pour venir en aide aux jeunes filles orphelines:

"Enfin des nouvelles, allez-vous dire… Rentrée de Bangui Mercredi dernier, je dois me réhabituer à la vie de Marseille. Ne plus entendre les tirs de kalach (devenus rares néanmoins) ni le bruit des hélicoptères (devenus eux plus fréquents) ou celui des blindés sur la route devant la maison. Ne plus voir La peur dans les yeux des Centrafricains. Ne plus cavaler après d’hypothétiques ravitaillements pour les orphelins.

La situation à Bangui s’est beaucoup améliorée. La présence de nombreux soldats Français de Sangaris ou Africains de la Misca a pacifié le centre ville, mais dans certains quartiers la situation reste tendue. La majorité des musulmans a fui dans les pays voisins. Ce qui d’ailleurs créée un réel problème économique puisque les étals et boutiques des marchés (du P.K. 5 notamment) étaient tenus par eux. La viande de bœuf (fournie par les éleveurs Peuls musulmans) est devenue rare et le sucre est introuvable. Sans parler des tissus…

L’orphelinat St Charles, dont je m’occupe particulièrement, a, dans un premier temps bénéficié de vos dons, et nous tenons à nouveau à vous remercier pour votre soutien. J’ai apporté du riz, des sardines et du lait pour les bébés. De 23 enfants, l’effectif est aujourd’hui de 52 : enfants perdus ou dont les parents ont disparus dans la tourmente. Je me suis également activé auprès du P.A.M. ( Programme Alimentaire Mondial) pour leur apporter (grâce à l’aide de mon compagnon Jean Luc qui m’a prêté voiture et chauffeur) des provisions pour un mois (une tonne). Cette aide leur sera dorénavant fournie tous les mois et je m’occupe du suivi. Malheureusement, le lait n’est pas prévu et mes très nombreux appels auprès de l’UNICEF sont restés vains.

En ce qui concerne notre projet de foyer pour de jeunes orphelines, les choses ont bien avancé. Tout d’abord, souhaitant que tout soit fait légalement, j’ai obtenu l’agrément de notre Association "Fil d'Espoir sur l'Oubangui"par le ministre A. Merci à Dany, mon amie et vice-présidente du Conseil Constitutionnel, pour son aide très efficace : nous avons obtenu cet agrément en 7 jours, un record… J’avais constitué le dossier très complet, mais grâce à elle, il ne s’est pas perdu dans une administration devenue déletère.

Ensuite, j’ai visité la maison retenue par Ramatou. Située dans la quartier N’garagba, près de chez moi, elle n’est pas en très bon état, inhabitée depuis plus d’un an. Néanmoins, elle est spacieuse, bien agencée , avec une cour entourée de murs. Comprenant un grand séjour, une vraie cuisine, 3 chambres et 2 sanitaires. Plus un appentis dans la cour qui pourrait être aménagé en salle d’études. J’ ai rencontré le propriétaire et lui ai manifesté notre intérêt, sous réserve de la prise en charge par lui de certains travaux d’habitabilité : reprise des fuites en toiture, du réseau électrique et du portail de clôture disparu. Un entrepreneur que je connais a fait un devis pour l’ensemble des travaux, y compris l’alimentation en eau, la réparation des sanitaires et des fenêtres : près de 5.000 euros…mais je lui ai demandé de trouver des économies et je vais chercher en France des petits matériaux tels que poignées de portes, douilles et prises électriques, devenues introuvables, que j’apporterai lors de mon prochain voyage le 15 Avril. Si vous voulez nous aider à ce niveau (matériel électrique) , merci de nous contacter par mail.

Je reste en contact avec eux deux pour ces négociations. De plus, j’ai à Bangui une amie Notaire qui suit le dossier sur le plan légal.

Par ailleurs, j’ai constitué un petit stock d’objets artisanaux que je vais remettre à Sandrine, la présidente de l'association, pour une vente programmée. Plusieurs manifestations vont avoir lieu prochainement

Voilà les nouvelles promises.

N'hésitez pas à nous contacter par mail pour plus d'informations.

Merci encore pour votre soutien

Renée.

Image002 1

Quelques nouvelles de Bangui

Renée, notre Vice-présidente, est actuellement sur place. Elle se démène pour faire avancer notre projet, et venir en aide aux orphelins.Nous avons donc, de nouveau, apporté notre aide à l'orphelinat Saint Charles, où les enfants sont maintenant au nombre de 52. Du riz, des sardines, ainsi que du lait pour les bébés ont été distribués la semaine dernière, en attendant le réapprovisionnement du Programme Alimentaire Mondial.
Les deux responsables de notre structure (Katissa et Ramatou) ont pu retourner dans le quartier, elles ne sont donc plus réfugiées à St Paul. C'est un grand soulagement.
Nous arrivons à faire avancer notre projet, avec en premier lieu notre maison d'accueil.
Nous vous en dirons un peu plus au cours de la semaine...avec peut être des photos, si internet le permet !
En journée, la vie reprend à Bangui, les restaurants sont ouverts, les écoles ré-ouvrent leurs portes timidement. Les commerces alimentaires ont été réapprovisionnés mais certains aliments sont rares sur le marché local, et les prix flambent d'où la difficulté à se nourrir...
La nuit, le couvre feu est toujours en place.
Mais beaucoup d'Espoir, toujours l'Espoir...il le faut. La route est longue mais nous y arriverons.

 1964400 10151894175731428 1285256092 n

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site