Blog

Fil d'Espoir pour la Centrafrique

Réservez votre Week-end du 27 au 29 Novembre à Strasbourg, pour partager un moment inoubliable!

Bientôt le détail de la manifestation...

Singuila Mingui pour votre soutien

12110042 982139145171134 7580780032189812286 o

C'est la rentrée !

A Bangui aussi, la rentrée approche.

Au mois de juillet, une page se tourne ! Durant ces 10 mois, la Maison des ailes a vécu intensément. Nos pensionnaires ont appris à mieux se connaître et à s’organiser une vie « familiale ». Comme dans toute famille, les rires et les chamailleries s’alternent entre les filles qui se considèrent presque comme des sœurs. Pour certaines, arrivées plutôt désemparées, c’est une véritable reconstruction et l’ambiance qui règne au sein de la maison est important pour ces jeunes filles ainsi que pour les personnes qui les entourent.

Quand on parle de rentrée, on parle bien sûr d’école et sous la houlette de l’intendante Léocadie, le dernier trimestre a été très profitable sur le plan scolaire. En effet, Fanta passe en 3ème, Jeannette en 4ème, Philomène en 5ème. Marie-Ange, Valdia et Barbara accèdent à la 6ème. Oméga doit redoubler, ainsi que Lauriane (qui n’est pas pensionnaire, mais à qui nous avons trouvé une marraine qui prend en charge sa scolarité). Précisons également que les jeunes filles mènent de manière exemplaire leur scolarité, parallèlement à des cours de travaux manuels comme la couture.

Sœur Antonia, proviseure du Lycée Pie XII était enchantée de nous donner leurs résultats et la Maison des ailes heureuse de les entendre. Malgré les 800 élèves que compte l’établissement, Sœur Antonia prend à cœur de suivre personnellement nos jeunes pensionnaires, et nous la remercions grandement.

Pour les filles, les vacances se sont partagées entre famille pour celles qui en ont, ancien orphelinat et accueil de Ithiel, jusqu’à présent à l’orphelinat St Charles. Elle rejoint notre « équipe » pour cette nouvelle année scolaire.

Compte rendu Mars 2015

Séjour à Bangui, du 09 mars au 31 mars.

Img 1813

Recherche d'une nouvelle intendante:

Avec l’aide de l’A.C.F.P.E. Agence à Bangui de Formation Professionnelle, réputée pour son sérieux, une recherche a été lancée. L’une d’elle, Léocadie DASSINOU, fringante quinquagénaire, nous a particulièrement séduite tant par son parcours professionnel (elle a travaillé comme responsable d’un Centre social) que par son caractère tranquille et sa bonne connaissance de la langue française. De plus, elle avait une lettre de recommandation élogieuse .

Elle a tout de suite apprécié le foyer et est donc devenue la gardienne de notre « tribu ». La passation s’est faite sans problème, semble-t-il, car nos pensionnaires nous ont assuré qu’elles la trouvaient très sympa, même si elle sait faire preuve d’autorité. L’avenir nous dira bien sûr si ce choix est le bon.

Au programme donc du samedi 21 mars: une balade en baleinière sur les rives de L'Oubangui (voir photo), visite des rives de Bangui en longeant les installations portuaires, puis pique-nique sur un ilôt de sable avec baignade… en tenue de sport. Elles étaient toutes enchantées et ce fut le grand sujet de conversation pendant quelques jours.

Le Dimanche, jour de repos de Léocadie  qui retourne dans sa famille, Ramatou, que certains d’entre vous connaissent et ont appréciée pour sa disponibilité avec les enfants, vient tenir compagnie à nos pensionnaires, du moins à celles qui ne sont pas « de sortie ». Car elles ont le droit d’aller rendre, un dimanche sur deux et seulement en groupe, des visites soit à leur ancien orphelinat pour certaines, soit dans leur famille quand elles en ont encore.

Ce séjour a été l’occasion de faire un point « médical ». Ce sera donc visites programmées pour toutes chez la dentiste recommandée par la doctoresse BATA (attachée au Foyer), et prévisions de visite au service ophtalmo du Centre pédiatrique. Comme les consultations n’ont lieu que le matin, et pour éviter de manquer les cours, ces visites se feront pendant les congés scolaires de Pâques dans la semaine du 6 au 11 avril.

En ce qui concerne P. et son problème de jambe trop courte, nous avons fait réaliser une semelle de compensation, un peu rudimentaire, certes, mais qui doit lui permettre de moins souffrir, nous avons trouvé sur le marché une jolie paire de baskets blanches. Par ailleurs, nous recherchons par quel moyen nous pourrions la faire opérer : seule une greffe osseuse peut lui permettre de retrouver une marche (presque) normale et éviter l’aggravation future, causée par une usure anormale sur son articulation de hanche. Cette opération ne peut se réaliser à BANGUI et nous allons lancer des appels pour trouver un chirurgien et un hôpital en France capables de lui offrir cette opération. Déjà nous avons exposé son cas aux  membres du Rotary de Bangui, mais toutes les idées et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Nous comptons donc sur vous...

.Getattachment aspx

Compte rendu Février 2015

Des nouvelles de nos pensionnaires lors du Séjour à Bangui, du 27 Janvier au 17 Février.                                                                             

Nos pensionnaires sont maintenant 7 avec l’arrivée de V., 16 ans,  recommandée par Sœur Agnès de l’orphelinat « La Goutte de Lait », que beaucoup d’entre vous connaissent et apprécient pour son dévouement et son amour des enfants.
Grâce à sœur Antonia, proviseure, V. est admise immédiatement au Lycée Pie XII. 

Par contre, une nouvelle nous attriste vraiment : notre Intendante Blandine veut continuer des études et indique donc qu’elle souhaite quitter le Foyer le  19 Mars, à la fin de son Contrat de Travail,  prévu initialement pour 6 Mois. Il nous faut donc trouver une remplaçante et les recherches vont être orientées vers d’anciennes institutrices ou professeures Centrafricaines, vivant seules, ayant à la fois de la gentillesse, de l’autorité mais aussi le sens de la gestion
prévisionnelle. Et bien sûr une moralité sans faille. Nous avons déjà des candidates.
Sur le plan médical, tout va bien. Les vaccins sont en ordre et pas de problème latent. Pour éviter les crises de paludisme dues aux attaques de moustiques, nous avons fait refaire toutes les moustiquaires métalliques des fenêtres.  Nous allons porter une attention particulière au handicap de P. L’arbre qui s’est abattu sur sa maison, il y a 6 ans, a non seulement tué ses parents, mais lui a brisé les os des jambes. Malgré un long séjour et plusieurs opérations à
l’hôpital pédiatrique, un de ses fémurs est plus court que l’autre de 5 cms et lui occasionne une boîterie douloureuse et une détérioration de ses articulations. Nous avons entrepris de la faire « réparer », mais ce ne sera pas aisé et sans doute long car il faudra envisager une greffe importante. En attendant, nous lui ferons réaliser une semelle orthopédique qui facilitera sa marche et en Mars, elle pourra consulter un spécialiste français de chirurgie orthopédique qui vient aider le Professeur GODY, patron du Service pédiatrique, que nous connaissons depuis longtemps et qui est très sensibilisé au problème.
Les jeunes filles peuvent maintenant profiter de cours de Français et d'une sensibilisation à l’hygiène alimentaire. 
Nous avons assisté à une pièce «  Songo la Rencontre » jouée par des acteurs Centrafricains à l’Alliance Française.
Voilà pour les dernières nouvelles…
A bientôt.

Compte rendu voyage Décembre 2014

Séjour à Bangui, du 18 Novembre au 9 Décembre.

Pb290030 bis

Pour un séjour mouvementé, ce fut vraiment mouvementé…

Une émeute à la prison de N’Garagba, juste en face de la maison, a mis le quartier en émoi durant près de 3 jours.  Les prisonniers, entassés à 620 dans un établissement prévu pour 400 personnes, dans des conditions déplorables, se sont emparés de la kalachnikov d’un gardien, puis de la réserve de grenades dans le bureau du Directeur. Grenades qu’ils ont lancées sur la route devant la prison. Heureusement, les Casques Bleus de l’ONU, assistés de soldats de Sangaris (forces françaises) ont cerné et sécurisé le site pénitentiaire avec des véhicules blindés. Néanmoins, nous avons eu droit à des échanges de tirs assourdissants pendant plus de 24 heures. Ensuite le calme est revenu et nous pouvions vaquer à nos occupations sous la garde vigilante des onusiens et des gendarmes.

Ce qui ne m’a pas empêchée de rendre de nombreuses visites à notre Foyer, la «  Maison des Ailes » qui est, je vous le précise, situé à 2 pas de notre propre maison. Nous y avons retrouvé nos pensionnaires en bonne forme. Inscrites au Lycée Pie XII, elles sont ravies de leur nouvelle vie, tant familiale que scolaire, sous la houlette vigilante de Blandine. Aujourd’hui, la maison est totalement meublée et la salle d’étude installée dans l’ancien appentis, est opérationnelle.

Avec notre Ambassadeur de France, Charles MALINAS, nous avons signé la Convention d’aide financière qui nous permettra, avec celle de la Fondation Air France, d’assurer une grande partie de notre investissement pour cette année scolaire. A nous de trouver le relais pour les mois qui suivront…

Img 1645

Notre Association a organisé le samedi 29 Décembre une visite inaugurale de la « Maison des Ailes », en présence de Charles MALINAS (notre Ambassadeur) et de Jean Paul GESNOUIN (Patron de l’escale Air France à Bangui). Des personnalités amies, tant françaises que centrafricaines étaient également invitées. Après cette visite, nous avons reçu tout le monde pour un petit « cocktail déjeunatoire » dans notre jardin, avec l’aide souriante de nos pensionnaires. Charles MALINAS, dans un petit discours amical, a souligné l’importance d’actions comme la nôtre dans la continuité de la Coopération Franco-Centrafricaine.

Ce fut un moment de plaisir partagé, souligné par un beau soleil.

Img 7795 bis

 

Nos remerciements vont à tous ceux qui, à Bangui, nous ont apporté leur aide : outre l’Ambassade de France et la Fondation Air France, je tiens à nommer Sœur Antonia, proviseur du Lycée Pie XII, qui a consenti un rabais substantiel sur les frais de scolarité de nos orphelines. Ainsi que André de SOUZA, directeur de l’usine de bois IFB qui a fourni gracieusement le bois des meubles de la salle d’études (table, bancs et étagères) et Hussein propriétaire de la menuiserie TSM qui les a fabriqués. Sans oublier Freddy LEMONNIER, patron du restaurant « Le Relais des Chasses »,  et Bruno RIBEYRON , qui ont participé au financement de notre cocktail.

Avec Blandine, Intendante dûment salariée et déclarée évidemment, nous avons travaillé sur le plan de trésorerie des mois à venir et sur les modalités de versement d’une allocation hebdomadaire destinée aux achats de nourriture.

Mais si  nos orphelines bénéficient aujourd’hui d’une vie meilleure et plus confortable, elles ont besoin aussi de vos parrainages. Pas seulement pour les dons financiers mensuels que nous sollicitons de votre générosité, mais aussi pour nouer et entretenir un échange plus personnel.  Se sentir soutenues, savoir qu’elles ne sont pas abandonnées, c’est vraiment important pour elles.

 

Merci pour votre soutien,

Cartes de voeux

Profitez de cette période de vœux pour soutenir notre association grâce à l'achat de nos cartes de vœux. Plusieurs lots disponibles à composer selon votre choix. Cartes à acheter à l'unité pour 2€ ou par lot de 6 à 10€. Enveloppes fournies.(hors frais de port).

N'oubliez pas: en achetant nos cartes de voeux, vous soutenez notre association venant en aide aux jeunes filles orphelines de Bangui et notre  Foyer "La maison des ailes".

Merci de nous contacter pour tout renseignement complémentaire.

Singuila Mingui!

Les cartes "Pagnes de Bangui" à l'unité ou lot de 6:

Lp 6Lp 9Lp 7

Carte Paix/Bonheur:

Lp 3

Carte "Oubangui":

Lp

Carte "Voeux colorés":

Lp 5

Carte "Terre Bangui":

Lp 4

Cartes Panoramiques à l'unité 2€ ou par lot de 6 à 10€:

Lp 2Lp 8

Compte rendu voyage septembre 2014

Groupe
Compte rendu Septembre 2014:
 
Eh oui, il fallait bien que cela arrive: notre Foyer est ouvert !!! Il s’appelle « La Maison des Ailes », à la fois pour symboliser cet essor que (nous l’espérons fort) va prendre la vie de nos pensionnaires et aussi pour faire un petit clin d’œil à la Fondation Air France qui nous a apporté une aide si précieuse: nous ne leur dirons jamais assez Merci.
Quand je suis arrivée le 2 Septembre, je vous avoue que j’étais totalement angoissée par l’ampleur de la tâche que l’Association m’avait confiée. Certes, nous avions la maison, soigneusement gardée et entretenue par Katissa ( à elle aussi un grand Merci) mais pas encore de pensionnaires et pas de directrice non plus. Quant à la Directrice , elle devait être assez compétente, aguerrie mais maternelle pour s’occuper d’adolescentes. Mais, au prix d’un emploi du temps « encombré » et de quelques nuits blanches, la mission est remplie. Les pensionnaires actuelles : 6 jeunes filles de 15 à 17 ans, venant d’orphelinats ou abandonnées par le sort. Bien sûr, nous en avions déjà sélectionnées, mais nous n’avions pas encore reçu l’accord des orphelinats ou de ceux qui les hébergeaient temporairement. C’est aujourd’hui chose faite. Et nous comptons sur vous pour les parrainer (2 d’entre elles le sont déjà).
Notre Présidente Sandrine est à votre disposition pour ces modalités (fil-espoir-oubangui@outlook.fr )
La Directrice : Blandine, Centrafricaine de 34 ans, qui s’est déjà occupée d’un orphelinat et qui termine une licence spécialisée justement dans la gestion d’orphelinat. La nuit, le gardien Félicien surveille leur tranquillité. Sébastien est chargé des menus travaux  (entretien du jardin et réparations diverses). J’ajoute que ces demoiselles et leur directrice seront suivies médicalement par Pétulla BATA, doctoresse très dévouée et très compétente en matière d’enfants abandonnés. Elles sont toutes maintenant installées dans la maison.
Quelques donateurs nous ont offert gazinière, frigo et un peu de mobilier. Pour le reste, nous avons fait réaliser des lits superposés, avec matelas, draps housses et oreillers (qui sont arrivés le matin même de l’emménagement).  L’appentis du jardin a été nettoyé, repeint et doté de l’électricité, d’une serrure et bientôt d’une fenêtre. Tout le monde est ravi et les sourires de bonheur faisaient plaisir à voir. Je précise que les démarches administratives ont été menées à bien avec l’aide d’amis Centrafricains. De plus, les assurances inhérentes à la Maison des Ailes mais aussi celles garantissant la responsabilité civile de  notre activité ont été souscrites auprès de la Compagnie Allianz, qui nous a consenti quelques petites faveurs.
Les pensionnaires vont être scolarisées dès la rentrée, prévue en Octobre, au Lycée Pie XII, établissement scolaire de grande qualité et proche de notre maison. La Directrice nous a beaucoup aidées dans nos démarches d’inscriptions, acceptant que les frais d’« écolage », ainsi que des livres et des tenues, soient différés à mon retour. Et Bangui, me direz-vous ? La ville est plus calme, les camps de réfugiés se sont un peu vidés (20 000 au lieu de 100 000) et les petits commerces qui avaient déserté le PK 5 se réinstallent petit à petit, recréant les embouteillages qui rendent la circulation difficile, mais qu’importe la vie revient. L’ONU s’installe avec la MINUSCA qui doit apporter son aide dans la réorganisation des administrations, devenues parfois délétères. Malheureusement, cet afflux d’onusiens provoque une montée des prix tant des logements que des produits alimentaires. Les balades dominicales en baleinière (bateau local) ont repris et c’est un vrai moment de grande sérénité de circuler sur l’Oubangui qui s’étale majestueusement : c’est la période des hautes eaux. A tous ceux qui ont soutenu notre projet, encore un grand Merci. Afficher la suite
 

PARRAINAGES

Notre association a maintenant un foyer à Bangui, et nous commençons à accueillir quelques jeunes filles orphelines. Le 10 Octobre aura lieu la rentrée des classes, nous avons commencé à faire les inscriptions, notamment au collège PI XII . Cependant beaucoup n'ont pas la chance de pouvoir être scolarisé. Nous lançons donc un appel au parrainage pour nos petites protégées. Chaque jeune fille aura un parrain et une marraine. Le parrainage est un merveilleux moyen de les aider à construire leur avenir, tout en ayant un suivi, et des échanges, mais aussi de meilleures conditions de vie. Elles comptent sur vous! Nous allons vous présenter nos premières "protégées", restez connectés! Pour tout renseignement, nous contacter.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×